• ginabriat

Réduire son stress en période de re-confinement

Dès lors que nous vivons un changement, nous stressons ! Et le re-confinement que nous vivons depuis le 30 octobre 2020 représente un changement. Nous quittons une situation connue pour vivre une nouvelle phase de notre vie. Et alors...

Pourquoi, je stresse ?

Cette question m’amène à commencer par expliquer ce qu’est le stress. Le stress est en premier lieu une réponse de l’organisme pour s’adapter aux conditions extérieures. Ce qui veut dire que lorsqu’une personne est confrontée à une situation inhabituelle, elle doit s’adapter et c’est ce que permet le stress en produisant des hormones qui vont lui permettre de faire face à la nouveauté.

Il sert à rétablir l’équilibre dans l’organisme qui vient d’être dérangé par un événement extérieur comme un (mariage, un décès...) ou intérieur (pensées, émotions, croyances...)

Pour résumer, le stress va naitre d’une stimulation venant de l’environnement extérieur ou intérieur.

Cette stimulation peut avoir différentes formes :

- La stimulation physique qui sera un coup, une blessure et aussi un câlin, un baiser, etc.

- La stimulation relationnelle qui pourra être une dispute, une discussion, un deuil et aussi une déclaration d’amour, des échanges constructifs, des mots doux...

- La stimulation sensorielle telle que le bruit, le froid, le chaud, la musique...

D’une façon générale, tout changement, tout bouleversement ou transformation sont à l’origine du stress.

Aussi et vous l’aurez compris, le confinement est une situation à laquelle nous sommes à nouveau obligés de nous adapter. Seulement outre le caractère inhabituel de cette période, ce confinement intervient à un moment où les personnes n’ont pas eu le temps de se remettre du précédent. Certes, il y a eu les vacances... Les vacances dans des circonstances particulières où la menace de la Covid 19 planait encore au-dessus de nos têtes. Alors... et si ça dure ?

Lorsque le stress dure trop longtemps

Vous l’avez entendu comme moi, ce re-confinement est prévu pour quatre semaines et si les plus pessimistes ou réalistes d’entre nous l’envisagent pour plus longtemps, vivons le moment présent car cette anticipation en particulier risque de ne pas améliorer la diminution de notre stress.

Or, il est important pour nous, êtres humains, de ne pas générer du stress sur la durée car lorsque le stress dure trop longtemps, nous pouvons générer de l’anxiété qui elle-même se transformera en angoisse.

En effet, le stress est le terreau de l’anxiété, de l’angoisse et pour finir du burn-out.

Ce qui fera la différence, c’est notre résistance au stress. Celle-ci est variable d’un individu à l’autre. Elle dépend de la quantité de stress accumulée et de notre seuil optimal d’adaptation.

Et pas seulement puisque l’intensité, la durée peuvent être à l’origine de l’atteinte de ce seuil optimal.

Lorsque celui-ci est dépassé, l’organisme manifeste des signes d’épuisement comme tension, fatigue, anxiété, manque de concentration par exemple.


Comment savoir si le seuil est dépassé ?

Il est vrai que lorsque nous sommes régulièrement stressé(e)s, il n’est pas facile d’identifier le stress dans un premier temps et encore moins notre seuil optimal d’adaptation.

Quels sont les signes qui peuvent indiquer que le stress s’installe ?

Ces signes ne sont pas aussi facilement identifiables que ceux d’une grippe car les signaux d’alarme varient selon chaque personne.

Aussi, vais-je faire un inventaire assez sommaire des signes qui peuvent nous alerter :

Je citerai, tout d’abord, les problèmes de comportement comme l’irritabilité, l’anxiété, le repli sur soi, la perte d’enthousiasme, etc.

Et puis, les problèmes physiques tels que les maux de dos, la fatigue, le manque d’énergie, les troubles du sommeil, etc.

Et enfin, il y a les problèmes émotionnels comme avoir souvent peur, se sentir déprimé, se sentir seul, etc.

Et si mon stress était du bon stress ?

J’entends très souvent parler de bon et de mauvais stress. Toutefois, ce sont des notions subjectives puisqu’il existe autant de formes de stress que de personnes stressées. En effet, chaque personne réagit différemment au stress.

Cependant, il n’en demeure pas moins que le stress considéré comme bon ou mauvais est du stress et quel qu’il soit a des répercussion sur l’individu.

Aussi, dirai-je qu’il y a du stress utile lorsque la stimulation reçue par l’organisme fait plaisir ou apporte de la joie, du bonheur ou de l’équilibre. Et en période de confinement, qu’est-ce qui génère du stress

Quelles sont les conséquences du confinement ?

Comme je l’ai évoqué plus haut, le changement né du confinement génère du stress parce qu’il nous prive de notre liberté dans l’idée même que nous nous en faisons. Et pas seulement !

En effet, qui dit confinement, dit aussi privation des liens sociaux, autrement dit solitude et souffrance psychologique car la solitude contribue au stress, à l’anxiété et aux angoisses.

Si, nous ne sommes pas tous impactés de la même façon par le sentiment de solitude, il faut bien reconnaître qu’au-delà d’une dizaine de jours sans interaction sociale même pour les plus aguerris, le sentiment de solitude va s’amplifier et son cortège de stress et d’anxiété avec. Et s’il y avait une solution...

Y a-t-il une solution pour réduire son stress pendant le confinement ?

Il y a plusieurs façons de travailler sur le stress.

La première est de faire ce travail en amont. Il s’agit d’anticiper en reconsidérant ses croyances et en assurant son développement personnel. Cependant, il est un peu tard pour ce travail dans la mesure où le confinement, le sentiment de solitude et le stress sont déjà présents. Le coaching et l’hypnose sont des techniques particulièrement performantes dans ce domaine.

La seconde est la régulation du stress dans l’instant.

Pour cela, il est nécessaire de travailler sur ses émotions en les acceptant et en étant prêt à vivre sa dimension émotionnelle. Ce travail peut se réaliser en coaching et en hypnose.

Enfin, la troisième façon de travailler sur le stress, c’est de le réguler à postériori en consommant les tensions accumulées par l’effort physique et par la détente. Dans ce cadre, vous trouverez de nombreuses pratiques dont l’hypnose fait partie. En effet, l’hypnose va vous permettre de modifier votre vision et vos croyances face à la situation stressante et vous permettra de prendre du recul. Par ailleurs, l’hypnose apporte de la détente et du mieux être.

Mes astuces pour réduire le stress

La première astuce, c’est de se donner du temps, « Rome ne s’est pas faite en un jour. » En effet, nous avons besoin de temps pour assimiler, pour comprendre et pour digérer voire accepter une situation nouvelle. Cela suppose de ne pas être bien pendant quelques temps en sachant que ce stress est le signe de votre adaptation.

La deuxième astuce, c’est de décider. Décider de ce que l’on veut pour soi comme d’aller vers son mieux être. Rien ne se fait sans vous et si vous n’avez pas décidé de vous sentir mieux... comment pourriez-vous réussir ?

La troisième astuce, c’est bien sûr de rester connecté à ses proches, aux autres en général. Nous sommes parfois enclins à penser que c’est aux plus âgés ou aux plus jeunes de prendre des nouvelles. Laissons cette croyance de côté ou mieux, jetons-la et usons et abusons des appels téléphoniques, des visioconférences, des réseaux sociaux, etc.

La quatrième astuce, c’est d’identifier ce qui vous stress. Qu’est-ce qui me donne de l’énergie ? Quels sont les agents stresseurs qui sont porteurs d’inquiétude ou de pression. Aller vers un peu plus de connaissance de soi, identifier ses ressources, ses limites va vous permettre de mieux gérer votre stress.

La cinquième astuce, c’est l’expérimentation de choses nouvelles comme apprendre une langue étrangère, apprendre à tricoter, expérimenter de nouvelles recettes de cuisine, etc. La nouveauté va détourner votre attention de ce qui vous stress et vous apporter du plaisir (émotion positive).

Les astuces sont nombreuses et je pourrais continuer longtemps sur ce sujet.

Le cabinet Hypnose en Creuse reste ouvert pendant le confinement et je reste à votre disposition pour vous accompagner pendant cette période particulière.

A bientôt.

54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout