top of page
  • Photo du rédacteurginabriat

Quand le stress dégénère… la crise d'angoisse aigüe ?

Le stress est une composante de tous les organismes vivants et sans lui, il n'y aurait pas de vie. Tout le monde stresse, les être humains, les plantes, les animaux… Et pourtant, le stress est de plus en plus vécu comme pénible voire insupportable par certain(e)s d'entre nous.

Essentiellement lié aux changements et aux bouleversements, le stress nous sert à faire face aux situations que nous rencontrons.

Cependant, là où dans des temps reculés, il permettait de prendre une décision dans l'urgence par rapport à un danger immédiat, danger remarquable, il n'en va plus de même aujourd'hui car les conditions de vie ont changé.

Dans notre pays, nous ne sommes plus en danger de la même manière qu'autrefois et pourtant… c'est comme si le danger était partout. L'information en continu, l'augmentation de la population, l'éloignement pour des raisons professionnelles ou autres, la vitesse des trains, des avions…, les événements de notre vie, le regard que nous portons sur les choses et bien plus, nous mènent et nous emmènent vers le stress, l'anxiété et l'angoisse. On pourra même vivre ce que l'on appelle une crise d'angoisse aigüe qui si elle n'a pas toujours que le stress pour origine va fortement impacter le quotidien des personnes qui en seront les victimes.


De quoi s'agit-il ?

L'accélération du rythme cardiaque, une impression d'étouffement, une peur de mourir, une peur intense, si intense que parfois la personne peut se mettre à crier… Voici, en quelques mots, la crise d'angoisse aigüe aussi appelée attaque de panique.

Cette crise arrive sans prévenir. N'importe quand, n'importe où et ce que je remarque c'est que très souvent, il n'y a pas forcément de raison particulière identifiée sur l'instant puisque les personnes se sentaient bien quelques heures plus tôt.



L'origine de l'attaque de panique

La crise d'angoisse aigüe peut apparaitre spontanément ou succéder à un facteur déclenchant comme le stress. En effet, si la génétique et la biologie jouent un rôle, lorsque l'être humain est exposé à un stress sur la durée ou encore à un stress intense, cela peut générer de l'anxiété qui, elle-même peut se transformer en crises d'angoisse et attaque de panique.


Comment savoir s'il s'agit d'une attaque de panique ?

Lorsque les signes décrits ci-dessus et d'autres comme la sensation de perdre le contrôle, les vertiges, les nausées… apparaissent, il est bien difficile de mettre un mot sur ce qui arrive et surtout lorsque c'est la première fois.

Un avis médical est nécessaire. En effet, les signes décrits plus hauts peuvent survenir dans d'autres cas.

Une fois le diagnostic de la crise d'angoisse aigüe posé par le professionnel de santé, il est naturel de se sentir rassuré. Cependant, en raison de la survenue soudaine et inexpliquée de la crise entrainant des manifestations physiques importantes et une peur extrême, la victime va développer une peur, la peur de la répétition de l'attaque de panique. A partir de ce moment là, elle va guetter chaque jour et parfois plusieurs fois par jour, les moindres signes qui pourraient signaler cette attaque et vivre dans la peur quotidienne de la reproduction amplifiant ainsi un stress déjà bien installé.


Alors comment sortir de cette situation ?

La première des choses à faire dans cette situation est certainement de trouver des réponses et de mettre des mots sur l'événement car ce qui ajoute de la peur à la peur ressentie, c'est de ne pas pouvoir en trouver la cause ou de ne pas comprendre ce qui se passe sur le plan corporel et sur ce qui se passe dans la tête.

Et pour comprendre, il est le plus souvent nécessaire d'observer la respiration.

"Comment je respire ?"

Puis, remarquer ce qui change dans cette respiration.

"Est-ce qu'elle est pareille à tout à l'heure ?"

Ensuite et lorsque c'est possible, rechercher un point d'ancrage, un élément devant soi auquel accrocher son regard.

Ce début de méthode est à réaliser lorsque l'incident se produit.

Dans tous les cas, la respiration et l'exercice physique sont des atouts importants pour évacuer le stress à postériori.


Comment limiter voire éviter la crise de panique ?

Il existe de nombreuses méthodes pour limiter voire éradiquer les manifestations de stress, d'anxiété et d'angoisse. Le traitement médical en passant par la psychothérapie, les techniques diverses et l'hypnose qui ne remplace pas la médecine conventionnelle bien sûr.

Et en même temps, l'hypnose est une approche particulièrement intéressante car elle plonge la personne dans un état de détente profonde, travaille sur l'inconscient pour trouver des ressources inconnues ou inexploitées permettant la résolution des difficultés. De plus et entre autres choses, l'état hypnotique permet de modifier un comportement.


A bientôt.


57 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page