• ginabriat

Vaincre les peurs et les phobies

A ce jour, la population générale atteinte d'une phobie simple ou spécifique est de l'ordre de 5 % à 15 % et les personnes les plus touchées sont les femmes puisque l'on compte deux femmes pour un homme.

Très souvent ramenée au rang de la simple peur, la phobie est bien plus que cela et elle est particulièrement inconfortable pour celles et ceux qui sont amenés à la vivre. Alors…


Quelle est la différence entre une peur et une phobie ?

La peur fait partie des émotions de base de l'être humain de même que la joie, la colère, la tristesse, la surprise et le dégoût. Elle fait partie des émotions qui accompagnent la prise de conscience d'un danger venant de l'extérieur et peut être provoquée par des déclencheurs (prédateurs) ou lors d'un apprentissage ou à partir d'un conditionnement.

Je rappelle, cependant, que même si l'on rencontre une forme d'appréhension (peur) pour par exemple s'approcher d'un animal, nous pouvons quand même le faire alors que cela sera complètement impossible en cas de phobie.


Il y a plusieurs types de peurs comme :

  • L'angoisse qui est une peur diffuse et intense sans objet précis (appréhension de quelque chose).

  • L'anxiété qui est une peur anticipée

  • La phobie dont je parle ci-après

  • Quelques autres peurs : peur du ridicule, peur d'être rejeté, peur du noir…


Lorsqu'une personne est atteinte d'une phobie, elle ne peut résister au besoin d'évitement de l'objet de celle-ci. La phobie est une peur irrationnelle et excessive déclenchée par un objet précis ou une situation spécifique. La phobie est un trouble anxieux soit un état d'anxiété immédiat qui peut déclencher un état de panique.


Reconnaître la peur et la phobie au travers des symptômes

Lorsque nous avons peur, la menace est détectée par notre organisme, alerte le système de défense et déclenche des réactions comme le rythme cardiaque qui s'accélère, les muscles qui se contractent, etc. afin de pouvoir fuir.

Par contre, dans le cas d'une phobie, le mécanisme que je viens de décrire est multiplié et répété. Ce qui aura pour conséquence, une peur immaitrisable et des symptômes qui pourront aller jusqu'à l'étourdissement voire un évanouissement.


Phobie simple ou phobie complexe ?

En effet, il y a deux sortes de phobie. La phobie simple ou spécifique et la phobie complexe.

La phobie simple est une phobie dont on connait l'origine et il s'agit d'une peur excessive d'un objet ou d'une situation comme la peur du vide, la peur d'un animal, la peur de l'eau, la peur des aiguilles, la peur de vomir, etc.

La cause de la phobie simple se trouve dans un événement traumatisant, le plus souvent dans l'enfance.


La phobie complexe est une phobie dont on ne connait pas l'origine et dont l'objet se situe dans un contexte social comme la peur de la foule (agoraphobie) ou la peur d'aller dans un lieu public dont on pense que l'on ne pourra pas s'échapper. La peur du regard des autres, du jugement, peur d'entamer une conversation, peur de toute situation sociale sont des phobies complexes.


L'éducation et l'environnement familial jouent un rôle important dans le développement d'une phobie. Une mère ou un père phobique peut transmettre à son enfant une vulnérabilité émotionnelle qui le prédisposera aux phobies simples ou complexes.

Alors est-il possible de vaincre sa phobie ou de sa peur ?


Les astuces

Dès lors que l'on vit une émotion comme la peur, le stress est là. Aussi, pour vivre ses peurs plus facilement, nous aurons tout intérêt à pratiquer la respiration profonde car en abaissant notre stress, elle nous permettra de nous apaiser et de prendre la décision qui s'impose.

En ce qui concerne les phobies, la respiration, la relaxation, la méditation, etc. sont des pratiques qui à moyen ou long terme permettront de retrouver du confort et lorsque la phobie est récente de s'en libérer.


Dans tous les cas, ne laissez pas la phobie s'installer et agissez le plus rapidement possible.


L'hypnose peut vous aider

En effet, car en plongeant la personne dans un état entre veille et sommeil, ce dernier va permettre de se libérer des tensions et de renforcer estime de soi et confiance en soi souvent malmenées.

De plus, cet état qui mène à une relaxation profonde, permet de se confronter en imaginaire à l'objet de sa frayeur et de prendre de la distance puisque la personne est dissociée de la peur elle-même.


A bientôt.








Vaincre les peurs et phobies (francebleu.fr)


36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout